SOLUSTEO
Solustéo, le blog participatif de l'ostéopathie

5 clés pour réussir son installation: 1/ L’emplacement.

30 juin 2016 | 0 commentaire | Damien Grison
installation_choix_emplacement
Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Réussir son installation: « Choix de l’emplacement. »

La deuxième plus grande épreuve que les ostéopathes doivent passer avec succès après l’obtention du diplôme est celle de leur installation! La démographie professionnelle augmente d’année en année. Le choix de l’ installation en est que plus difficile. Alors quels sont les bons choix à faire et les erreurs à éviter? Solusteo va vous accompagner dans la création de votre cabinet. Le choix de votre local et le lieu, comment vous faire connaitre, comment créer et developper votre patientèle et bien plus encore!

1. Choisir son emplacement.

Le choix de l’emplacement est le plus compliqué mais également le plus stratégique à faire. Il faut trouver le juste milieu entre « cadre de vie professionnel » et « emplacement optimisé ». Evidemment le premier emplacement à privilégier reste celui des zones encore peu occupées. Ou encore la région dans laquelle vous avez déjà un réseau. Si cela n’est pas possible rassurez vous, la tâche n’est pas insurmontable! Néanmoins, il faut que le local dans la mesure du possible, soit accessible, visible et si possible à proximité d’un parking ou de transports en commun. Attention à bien vous renseigner sur les règlements de copropriété: – possibilité d’exercer une activité recevant du public, – liberté d’ installation d’une plaque professionnelle à l’extérieur, sans quoi personne ne saura que vous êtes là! – respect des normes liées à l’accessibilité. Et enfin, un choix à prendre en considération, celui des centres aux pluridisciplinarités médicales. Là encore, il faut respecter certaines contraintes liées aux différents Conseils de l’Ordre (médecin, kinésithérapeutes, infirmiers) concernant les salles d’attentes. Mais cette option permet de bénéficier du passage généré par les professionnels conventionnés.

2. nike air max chaussure pas cher Location ou Achat?

Les frais fixes liés au cabinet en lui même, seront les plus importants. Les 2 options offrent des avantages et des inconvénients.

  • Location

La location reste le pas le plus facile à franchir. Apres avoir noté noir sur blanc vos exigences vous pourrez vous orienter vers le lieu et la surface dont vous avez besoin. Et bien entendu le montant du loyer. Nous avons la chance de pouvoir exercer dans un espace réduit, 15m2 pour une salle de soin et 5 à 10m2 pour la salle d’attente suffiront. Une caution sera probablement nécessaire mais dans tous les cas choisissez un petit loyer pour commencer. Ne vous laisser pas tenter même si vous avez un coup de coeur par un bien trop onéreux! Un loyer de 500€ représente une dizaine de patients… Soit 2 par semaine ce qui correspond déjà à 20% d’une activité débutante…! Vous pouvez également partager votre local pour commencer mais n’oubliez pas qu’il faut créer du passage, alors éviter de commencer avec un autre ostéopathe. Vous multipliez par 2 les difficultés!

  • Achat

Cette option est parfois effrayante. Mais lorsque vous prenez le temps de calculer les mensualités de remboursement d’un emprunt sur 15 ou 20 ans, vous pourrez peut être avoir de bonnes surprises! Et au final, ce local fera partie de votre petite enveloppe retraite. Aujourd’hui les taux d’emprunt sont au beau fixe, un local à 80 000€ sur 15 ans avec un taux à 3% (élevé…) correspond à des mensualités de 550€! Ca se discute… Dans ce cas il ne faut surtout pas vous priver du conseil d’un professionnel quant aux choix du montage. N’oubliez pas que vous êtes dans la majorité des cas « Professionnel Libéral », c’est à dire en nom propre. Il peut être judicieux, par exemple, d’avoir recours à une Société Civile Immobilière. Et si vous êtes déjà propriétaire à titre personnel, vous pouvez vous rapprocher de votre notaire afin de rendre ce bien insaisissable. Ce n’est pas du « négativisme » mais de la prévention!

CONCLUSION

Pour créer une patientèle il faut compter 3 à 5 ans. Le choix du lieu n’est pas à prendre à la légère car une fois installé vous ne pourrez plus vous permettre de vous déplacer sans devoir tout recommencer. Choisissez une zone où il y a déjà peu d’ostéopathes ou alors compensez ce choix par un emplacement stratégique: accessible, visible, accueillant et engageant! Concernant le cabinet, commencez petit! Vous pourrez déménager plus tard si vous ne vous éloignez pas trop.  Vous avez besoin d’un local propre, proposant la possibilité de créer une salle d’attente avec les commodités et une salle de soin. 25 à 30 m2 peuvent suffire pour commencer. Alors Achat ou Location? La question vaut le coup d’être étudiée…

Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Laisser un commentaire


Damien Grison | 4 articles publiés


Espace praticien