SOLUSTEO
Solustéo, le blog participatif de l'ostéopathie

Pour récupérer d’un accouchement, adoptez le réflexe ostéopathie !

13 juin 2015 | 0 commentaire | Solustéo
grossesse_osteopathie_solusteo
Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Après un accouchement, le douleurs dites douleurs post-partum peuvent être aussi intenses que celles avant celui-ci.

Depuis le 26 Juin 2016, une nouvelle étude américaine publiée sur prnewswire.com, prouve l’efficacité de séances d’ostéopathie suite à un accouchement. En effet, des contractions aux maux de ventre, de tête, ou encore vaginaux, tous ces effets indésirables des suites de couche peuvent survenir chez la maman. Pour remédier à ces problèmes, certaines mamans ont eu recours à une séance d’ostéopathie. Désormais, l’efficacité de l’ostéopathie post-partum est prouvée. Et pour en arriver à de telles conclusions, des chercheurs américains ont permis à une soixantaine de jeunes mamans (hôpital de St. Barnabas, à New-York) de bénéficier d’une séance d’ostéopathie, et ce seulement 48 heures après leurs accouchements.

Quand de nouvelles douleurs surviennent après l’accouchement

Les douleurs post-accouchement sont rarement décrites, expliquées voire même appréhendées. Pour autant les néo mamans en souffrent régulièrement. La plupart du temps, ces dernières peuvent en souffrir jusqu’à plusieurs mois après l’accouchement. Mais qui dit mal être pour la maman, dit mal être pour le bébé… En effet, les douleurs physiques des mamans peuvent les rendre irritables, déprimées et parfois même démunies face à la responsabilité d’être mère. Ce mal être physique, se transformant rapidement en mal être psychologique, sera transmis au bébé même de manière inconsciente. Plus précisément, les maux de dos, les maux de ventre, les élancements, tiraillements et même des contractions surviennent suite à cette épreuve qu’est l’accouchement. L’origine de ces douleurs est essentiellement mécanique. Les muscles sont moins toniques et les ligaments distendus suite aux 9 mois de grossesse, le centre de gravité a changé (du fait de la prise de poids et de l’arrondissement du ventre de la mère) et celui-ci cherche à reprendre sa place tout comme l’utérus qui tend à reprendre sa forme initiale.Tous ces éléments amènent, par compensation ou non, la maman à souffrir jusqu’au 3ème mois de l’enfant. Malgré de la rééducation post-partum pour certaines, les douleurs restent inchangées. Ceci est dû au fait que même avec un renforcement et une rééducation de qualité. Si les blocages mécaniques dus à la grossesse restent présents, alors les compensations musculaires et donc les douleurs resteront également. Pour y remédier, faire appel à un ostéopathe semble être la solution adéquate.

Mieux-être réel, effets secondaires nuls

Suite à une séance d’ostéopathie, les résultats sont sans équivoques, la douleur ayant diminué quelques heures seulement après la séance. Ainsi, une diminution de 30% des maux de dos, d’environ 20% des maux de ventre et de 10% au niveau des zones intimes est remarquée. L’ostéopathie peut donc irrémédiablement venir en aide aux mamans, et donc à leurs enfants ! Vous désirez prendre un rendez-vous ? Pour trouver un ostéopathe qualifié et dont les compétences sont certifiées et validées, faites confiance à ILLICOSTEO, le plus grand réseau d’ostéopathes qualifiés et certifiés (http://www.illicosteo.com).

Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Laisser un commentaire


Solustéo | 65 articles publiés


Espace praticien