SOLUSTEO
Solustéo, le blog participatif de l'ostéopathie

Ostéopathie et sexe

29 juin 2016 | 0 commentaire | Solustéo
sexe_ostéopathie
Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

L’été est terminé mais les beaux jours continuent. La libido et l’envie sont toujours au rendez-vous, pour certains…oui pour certains seulement car pour d’autres, des petits problèmes peuvent venir gâcher ces belles expériences. Pour vous aider à remédier à ces soucis, l’ ostéopathie est encore là ! L’ ostéopathie et le sexe, quoi ? Oui, vous avez pourtant bien compris. L’ ostéopathie peut, en effet, intervenir sur les troubles sexuels. Quelque soit votre genre (homme ou femme) et votre âge, vous pouvez être touchés par des troubles sexuels. Pensez alors à l’ ostéopathie ! Votre ostéopathe est certainement à votre goût, mais là n’est pas la question…zoom sur les techniques utiles dans ces cas là.

 

L’ ostéopathie au secours des problèmes d’érection

L’ érection est un mécanisme orchestré par le cerveau. Certaines stimulations (visuelle, olfactive, psychique, physique) peuvent transiter via la moëlle épinière jusqu’à la verge par l’intermédiaire de nerfs. Le centre érecteur, est au niveau de la moëlle épinière, à l’étage sacré (sacrum) entre S2 et S4 (le sacrum allant de S1 à S5). Les nerfs innervant la verge sont les nerfs caverneux qui se trouvent très proche de la prostate. Ils ont une proximité directe avec les instruments chirurgicaux et peuvent également être comprimés à la suite d’opération de la prostate ou de l’appendicite, à cause de fibroses secondaires. De même, certains rameaux nerveux passent dans le bassin. A l’instar d’une sciatique, un blocage mécanique à ce niveau là peut donc créer des troubles érectiles.

Par ailleurs, certains muscles du périnée sont concernés, chez l’homme, par l’érection. En effet, les muscles bulbo-caverneux et ischio-caverneux compriment la base des corps érectiles. L’un (I-C) joue sur la rigidité du pénis et l’autre (B-C) participe à l’expulsion du sperme.

Vous comprendrez donc aisément, qu’entre les différents ligaments servant à la stabilité du bassin, les deux muscles servant à l’érection ainsi que les nerfs concernant la verge, les zones de perte de mobilité ou de blocage sont nombreuses. De plus, après les opérations sus-citées, des adhérences peuvent survenir et ainsi comprimer les nerfs responsables de l’érection et ainsi créer des troubles érectiles.

Concrètement, de 2 à 4 séances sont requises afin d’obtenir un résultat.

Par ailleurs, pour éviter toute inquiétude, nous tenons à vous préciser que l’ensemble des techniques de l’ ostéopathe se font par voie externe !!!

 

L’ ostéopathie et le sexe, chez la femme

Parfois certaines douleurs, notamment des céphalées, ne se manifestent pas avant le rapport. Néanmoins, certaines personnes, au moment de l’orgasme, peuvent avoir des maux de tête très intenses. Ces douleurs peuvent en fait résulter de tensions et blocages au niveau des cervicales. Ces dysfonctions vont perturber l’évacuation sanguine au niveau du cerveau, créant ainsi des maux de tête (comme lors d’un effort physique). Dans ce cas une séance d’ostéopathie, notamment crânienne, permettra de lever les blocages et dysfonctions de la région cervicale.

Par ailleurs, des séances d’ostéopathie peuvent être bénéfiques chez certaines personnes n’atteignant pas l’orgasme. Bien entendu, les rapoorts sont possibles mais le « 7ème ciel » n’arrive jamais. Les capacités de l’un ou l’autre des protagonistes peut en être la cause, mais la plupart du temps un excès de stress et /ou de fatigue suffirait à vous priver de ces plaisirs charnels. Quand l’impossibilité de se libérer et de s’abandonner totalement est impossible, l’extase ne pourra intervenir.

En revanche, le problème peut réellement être dû  à des blocages. Dans ce cas, l’ostéopathe pourra par des mobilisations du bassin et parfois même de la sphère viscérale redonner la possibilité à certaines personnes de renouer avec l’orgasme.

De même, après une épisiotomie voire même une césarienne, des douleurs dues à des adhérences et des zones de fibrose surviennent lors de l’acte sexuel. Le but de l’ ostéopathe sera de mobiliser ces zones cicatricielles donc les conséquences mécaniques peuvent générer un vrai désordre sexuel.

A l’instar des techniques concernant les hommes, celles concernant la femme sont également externe.

 

 

Vous l’aurez dorénavant compris, l’ ostéopathie et le sexe ont un lien indissociable.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Laisser un commentaire


Solustéo | 59 articles publiés


Espace praticien