SOLUSTEO
Solustéo, le blog participatif de l'ostéopathie

Ostéopathie et fertilité

5 juin 2016 | 0 commentaire | Solustéo
ostéopathie_fertilité
Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn
L’attente de bébé se fait longue. De plus, les différents examens médicaux ne donnent rien et ne trouvent aucune cause organique. Pensez à l’ ostéopathie pour booster votre fertilité. Bien évidemment, l’ ostéopathie ne traite que les infertilités fonctionnelles. En effet, certaines causes comme l’endométriose, la malformation utérine, les stérilités ovariennes… ne seront pas prises en charge par l’ ostéopathie.

Causes d’origine mécanique de l’infertilité

2 grands types de causes principales sont à déplorer :

Les causes centrales

Les causes centrales sont des causes essentiellement à caractère hormonal. La FSH et la LH (Hormone Follicule Stimulante et Hormone Lutéinisante) sont en relation avec deux glandes situées dans le crâne. Ces deux glandes sont l’hypophyse et l’hypothalamus. C’est le système neurovégétatif qui régule leur libération. Une bonne harmonie entre le crâne et le sacrum permet de rééquilibrer ce système. L’ ostéopathie servira, dans ce cas, à libérer les tensions de membrane et donc de retrouver cet équilibre.

Les causes périphériques

Les causes périphériques sont dûes à une perte de mobilité de l’ovaire. Cela peut dépendre de plusieurs facteurs. En effet, l’équilibre entre les différents systèmes ligamentaires notamment ceux de l’ovaire et de l’utérus. De même, une compression viscérale peut diminuer la mobilité de l’ovaire, à l’instar d’adhérences du péritoine.

Intérêt de l’ ostéopathie

Beaucoup de blocages pouvant être traités par des techniques ostéopathiques sont la cause d’une infertilité fonctionnelle. (c’est-à-dire sans cause médicale répertoriée) Par exemple, un blocage de la sphère sacro-iliaque peut provoquer des tensions anormales sur certains ligaments et ainsi diminuer la mobilité utérine perturbant la reproduction. De même, suite à des traumatismes émotionnels de la sphère gynécologique notamment du périnée (chute, abus sexuels…), des pratiques telles que l’ ostéopathie (à l’instar de l’hypnose ou autre médecine alternative) peuvent avoir un rôle somato-émotionnel et libérer ainsi certaines tensions. Aussi étrange que cela puisse paraître, des blocages vertébraux peuvent donner lieu à des troubles utérins. En effet, l’émergence des racines nerveuses allant jusqu’à l’utérus se fait entre les vertèbres (dorsales et lombaires en particulier). Une restriction de mobilité au niveau vertébral peut entraîner une mauvaise vascularisation de la zone gynécologique. Cette mauvaise vascularisation n’est pas un bon indicateur quant à une grossesse future. Dans le même type, la sphère crânienne devra avoir un fonctionnement optimal afin de pouvoir avoir une bonne régulation hormonale. En effet, l’hypophyse se situant à l’intérieur du crâne, vous imaginez assez bien les troubles occasionnés par des traumatismes directs. (notamment par l’intermédiaire des membranes intracrâniennes).   De ce fait, l’ ostéopathie peut en effet venir en aide aux troubles de la fertilité. Par ailleurs, les seuls troubles pris en charge sont des troubles d’origine fonctionnelle, qui ne sont donc d’aucune origine médicale. Néanmoins, du haut du crâne jusqu’au bout des pieds les techniques ostéopathiques adaptées seront utiles.

Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Laisser un commentaire


Solustéo | 59 articles publiés


Espace praticien