SOLUSTEO
Solustéo, le blog participatif de l'ostéopathie

Ostéopathie dans l’eau

9 juin 2016 | 0 commentaire | Solustéo
eau_ostéopathie
Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Très peu pratiquée et donc très peu décrite et envisagée, l’ ostéopathie dans l’ eau ou ostéopathie aquatique présente de nombreux intérêts. En effet, la pratique de l’ ostéopathie aquatique permet à l’ ostéopathe d’avoir des techniques de plus au sein de son arsenal et donc de pouvoir soigner toujours plus de pathologies. Zoom sur l’ ostéopathie dans l’ eau.

Déroulement d’une séance

La plupart du temps, lors de la première visite, l’ ostéopathe va réaliser une séance dite « normale ». En effet, il fera d’abord une séance sur table, « à sec ». Cela lui permettra d’établir un premier diagnostic et d’évaluer les entrées posturales du patient (yeux, oreilles, pieds…). Cependant, si une deuxième séance s’avère nécessaire, l’ ostéopathie dans l’ eau aura alors toute sa place. Pour cela, les dimensions du bassin aquatique seront non spécifiques et la température de l’ eau sera de 35°C. Par ailleurs, le courant de surface généré par la filtration devra être diminué au maximum. De même, la présence d’une tierce personne est proscrite pour les mêmes raisons. Une fois dans l’ eau, le patient se trouvera avec un flotteur sous la tête et 2 au niveau des chevilles; tout en étant allongé. Durant ces premiers moments, l’ ostéopathe observera alors le patient. Néanmoins, ce temps est réalisé en deux temps :

  • le premier permet immédiatement à l’ ostéopathe de faire un état des lieux par rapport au niveau de l’ eau (épaule, genou, hémibassin au-dessus du niveau de l’ eau…). Ceci lui permettra de continuer à affirmer son diagnostic de base (réalisé à sec).
  • le second temps lui permttetra, quant à lui, d’affirmer ou non, le diagnostic. En effet, l’ eau chaude fait diminuer le tonus musculaire et met donc en exergue le problème à son état de base.

Avantages de l’ ostéopathie dans l’ eau

Les avantages d’une telle technique peuvent être nombreux, mais nous nous forcerons ici à ne vous en citer que 3 principaux.

  • premièrement, l’ ostéopathie dans l’ eau permet une intégration plus intense et immédiate. En effet, il n’ y a ni point d’appui ni point fixe dans l’ eau. L’adaptation et le rééquilibrage ne sont donc pas freinés par la table ou tout autre point fixe donné au patient. L’intégration des techniques et mobilisations est donc plus rapide et efficace.
  • De plus, la séance dans l’ eau permet de favoriser le principe d’ auto-guérison du corps. La température de l’ eau étant de 35°C, les muscles se relâchent et donc les tensions des fascias sont plus fortes. Le patient peut donc se corriger seul par l’intermédiaire de l’équiloibration de ses fascias. De plus, la chaleur va entraîner une vasodilatation qui amènera à une augmentation des échanges et donc de l’auto-guérison.
  • Cependant, un des intérêts majeurs est de pouvoir visualiser la cause primaire. Par exemple, lors de diagnostics difficiles.

Indications et contre indications

Commençons par les contre indications : elles sont bien entendu les mêmes que lors de séances de balnéothérapie ou cures. On compte donc parmi elles : les plaies ouvertes, les infections pulmonaires, ainsi que les tensions artérielles instables…à ces pathologies peuvent se rajouter les troubles émotionnels. Par ailleurs, certaines pathologies et/ou certains traitements ne peuvent pas être réalisés dans l’ eau. Par exemple, les techniques crâniennes sont sans grand intérêt. De même, les thrusts à Haute Vélocité et Basse Amplitude sont inutiles (car sans point fixe) voire parfois dangereux (plus de barrière motrice du fait du relâchement).   Les indications pour ce genre de traitement sont, par contre, multiples : Les douleurs post-opératoires (une fois la plaie fermée et la cicatrice propre) sont bien évidemment parmi les premières indications. Les douleurs chroniques et douleurs rhumatismales sont aussi traitées de manière efficace dans l’eau. Tout comme, le syndrôme des douleurs du membre fantôme (après une amputation par exemple); l’ eau permettant dans ce cas de réappréhender le schéma corporel du patient. De même, tout ce qui demande un relâchement musculaire, un effet antalgique, une diminutuon des raideurs articulaires ou encore une augmentation de la circulation de l’ensemble des liquides (sang, lymphe…). Vous comprendrez également que l’ ostéopathie dans l’ eau permet une meilleure mobilisation lors de grossesse. La dernière indication quant à elle, est plus psychologique, elle amène le patient à lâcher prise. Vous l’aurez donc compris, l’ ostéopathie aquatique à ses vertus et bienfaits que d’autres techniques n’ont pas.

Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Laisser un commentaire


Solustéo | 65 articles publiés


Espace praticien