SOLUSTEO
Solustéo, le blog participatif de l'ostéopathie

L’ arthrose dans tous ses états, l’ostéopathie peut-elle en venir à bout?

7 mars 2018 | 0 commentaire | Solustéo
arthrose_ostéoptahie
Partager l'articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

L’ arthrose dans tous ses états : oui; mais si vous pensez que l’ ostéopathie peut enlever l’ arthrose et annuler ses effets : non. En effet, l’ ostéopathie peut atténuer la douleur liée à l’ arthrose mais ne peut en aucun cas la faire disparaître. Cependant, elle peut diminuer sensiblement la vitesse d’évolution de cette pathologie. Y a t-il un intérêt à consulter ?

Le cartilage

Le cartilage est un tissu conjonctif. C’est un tissu conjonctif de soutien et de connexion des différents organes. Le cartilage est composé de cellules et de fibres. Au niveau des articulations, le cartilage dit articulaire va permettre le glissement des surfaces osseuses les unes sur les autres grâce à sa composition. Il est composé de fibres de collagène rigides, et des cellules spécifiques. Ces cellules sont appelées des chondrocytes. Ils synthétisent un composant dans lequel ces fibres et cellules baignent, appelé la matrice. Lors du vieillissement, ce cartilage s’use et laisse place à l’ arthrose.

Qu’est-ce que l’ arthrose?

Une articulation peut simplement se résumer à la congruence de deux surfaces osseuses. Cependant, les deux surfaces osseuses sont séparées par le cartilage. Ce cartilage articulaire va, en permanence, produire des cellules qui compenseront la destruction naturelle de celui-ci. Toutefois, la dégénérescence du cartilage peut amener à une destruction beaucoup plus précoce de ce dernier. A ce moment là, la production intense de nouvelles cellules va produire des excroissances osseuses (ostéophytes). De plus, au cours de la destruction du cartilage, des morceaux peuvent se détacher au sein de l’articulation. Des phénomènes inflammatoires accompagnés par un gonflement de l’articulation peuvent ainsi apparaître. Dans l’étape suivante, le cartilage se fissure, la surface osseuse sous-jacente se décalcifie (perte de sa teneur en calcium). Plusieurs facteurs peuvent entraîner ou aggraver le phénomène arthritique :

  • Le surpoids
  • Une hyperpression articulaire
  • l’âge
  • les chocs
  • certaines maladies rhumatismales
  • sans oublier un cartilage anormal, souvent d’origine génétique.

 

L’ ostéopathie comme traitement contre l’ arthrose

Mais la question que tout le monde se pose maintenant, c’est de savoir si l’ ostéopathie peut véritablement venir en aide aux patients souffrant d’ arthrose. La réponse est OUI. Comme vous pouvez vous en douter, il est relativement aisé pour votre ostéopathe de réaliser ce type de séance. Bien évidemment, et comme à chaque séance, l’ ostéopathe réalisera en premier lieu un bilan. Comme un grand état des lieux, il lui permettra de trouver les zones d’hyperpression et/ou les zones de restriction de mobilité. Le but ensuite sera soit d’éliminer les zones de pressions excessives, soit de redonner de la mobilité aux zones de restriction.

Bien évidemment, ce n’est pas si simple qu’on veut bien vous le faire croire. En effet, le siège de la douleur au niveau des zones d’hyperpression peut être la cause de déréglements situés au niveau des articulations sus et sous-jacentes (c’est-à-dire, au dessus et en dessous de l’articulation en question). L’ ostéopathie, dans ces cas, sera donc là afin de recréer l’équilibre perdu. De plus, elle redonnera de la mobilité et donc de la nutrition aux tissus, et diminuera les pressions excessives.

Pour cela, votre ostéopathe pourra avoir recours à plusieurs techniques ou méthodes de traitement. Parmi lesquelles, l’ostéopathie douce et/ou l’ostéopathie aquatique dont vous retrouverez les préceptes ici : voir notre article sur l’ostéopathie douce.

Existe t-il un risque?

L’ ostéopathie et notamment les « trusts » sur des zones d’ arthrose peuvent faire peur. Pour cela, et avant de lire cet autre article traitant le sujet, sachez que les manipulations ostéopathiques type trusts se font à Haute Vélocité et Basse Amplitude (HVBA). Ce qui implique qu’une fois que les paramètres sont bien fixés par l’ ostéopathe, ce dernier n’a pas besoin de forcer. En effet, votre ostéopathe n’est pas forcément un bûcheron canadien dénué de toute douceur et de tact. C’est même plutôt l’inverse. Il est à l’écoute de votre corps et de ses souffrances.

Par ailleurs, l’ ostéopathie douce existe et permet de traiter efficacement l ‘arthrose également, et sans trusts.

 

 

Au final, que ce soit l’ arthrose, votre âge ou tout autre problème, un ostéopathe peut vous venir en aide. N’ayez aucune crainte et faites confiance à votre thérapeute. Vos articulations sont entre de bonnes mains !

Partager l'articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Laisser un commentaire


Solustéo | 78 articles publiés


Espace praticien