SOLUSTEO
Solustéo, le blog participatif de l'ostéopathie

Fini le stress grâce à l’ostéopathie !

25 janvier 2018 | 0 commentaire | Solustéo
stress_ostéopathie
Partager l'articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Nombre de nos patients arrivent, en ce moment, au cabinet dans une situation de stress quotidien. En effet, à cette période plus que d’autres car c’est le début ou la fin des examens pour certains; pour d’autres, la fin des fêtes et le début de l’année sont synonymes de stress également. Pour cela certains ont recours à l’ostéopathie quand d’autres ne savent même pas que leur ostéopathe peut leur venir en aide contre le stress. Nous avons donc décidé, aujourd’hui, de faire un état des lieux de ce que votre ostéopathe peut vous proposer dans de telles situations.

 

Le stress et ses différents stades

Définition

Le stress décrit un ensemble de réponses d’un organisme soumis à des pressions et contraintes de la part de son environnement. Les réponses des à ce stress vont dépendre de la perception de chaque individu en fonction de son ressenti face aux pressions/contraintes.

Cependant, médicalement le stress est considéré comme étant une séquence complexe d’événements provoquant une réponse physiologique et/ou psychosomatique.

Le stress peut atteindre indifféremment chacun d’entre nous, de manière épisodique ou plus régulière pouvant donner lieu à un véritable handicap. En effet le stress peut être le facteur déclenchant de plusieurs pathologies (cardiovasculaires, digestives, eczéma, migraine, dépression…). En France, le stress au travail est la 1ère cause d’arrêt maladie. Cf notre article sur le burn-out.

De manière un peu plus scientifique mais non moins simplifiée, le stress entraîne un déséquilibre du système nerveux (SN) en stimulant le système hypothalamo-hypophysaire et surrénalien. La stimulation du SN sympathique va entraîner la libération d’adrénaline qui augmentera la FC.

Les stades

Nous allons dorénavant revenir brièvement sur les différents stades du stress. En effet, le stress est habituellement composé de 3 phases.

1- La phase d’alarme

C’est la première phase du processus d’installation du stress. Les premières manifestations apparaissent rapidement. Une respiration courte et accélérée, une augmentation de la fréquence cardiaque (FC) ainsi que de la tension artérielle (TA) une gorge « nouée », de l’angoisse, de l’anxiété… Tous ces symptômes sont liés à la libération d’hormones telles que l’adrénaline. L’adrénaline possède un temps d’action très court (de l’ordre de quelques minutes). Cette hormone va préparer le corps à la phase 2 du stress

2- La phase de résistance

Cette phase est là afin de préserver l’organisme de l’épuisement. Elle va permettre de compenser les dépenses énergétiques occasionnées par le stress. Durant cette phase la sécrétion d’une autre hormone prendra le relai. En effet, les glucocorticoïdes vont être sécrétés et permettre  une augmentation la glycémie nécessaire au bon fonctionnement du cerveau, du coeur et des muscles.

3- La phase d’épuisement

A ce moment là l’organisme est débordé et ne peut plus faire face aux différentes agressions et pressions qu’ils subit. Il n’arrive donc plus à mobiliser les ressources nécessaires pour couvrir les dépenses énergétiques élevées. C’est au cours de cette phase que peuvent apparaître les maladies ou pathologie des au stress.

Par ailleurs, une 4ème phase dite phase de rupture peut également être décrite. Elle correspond à la survenue d’une pathologie (burn-out…).

 

Causes et symptômes du stress

Les causes

Les causes du stress peuvent être de différentes causes : physique, sociopsychique, les maladies (génétiques, virales, parasitaires…).

Les symptômes 

2 grandes sous-catégories de symptômes sont classiquement décrites :

1- les troubles PSYCHIQUES 

Parmi lesquels :

  • irritabilité
  • angoisse
  • dépression
  • colère
  • burn-out
  • augmentation et/ou dépendance à l’alcool, aux drogues, tabac…
  • modification de l’alimentation entraînant une prise de poids….(liste non exhaustive)

2- les troubles PHYSIQUES

  • troubles digestifs (nausées, mauvaise digestion , ballonnement…)
  • troubles cardio-vasculaires (augmentation du poulet, de la tension artérielle, tachycardie…)
  • migraine (pour en savoir plus, c’est par ici)
  • mains moites
  • cauchemars et/ou sommeil difficile
  • mauvaise haleine… (liste non exhaustive)

 

Le recours à l’ostéopathie

Premièrement, il ne nous pas paraît pas anodin de vous stipuler (bien que certains l’imaginaient aisément) que la plupart des gens demande une consultation lorsqu’il est déjà trop tard. En effet, les patients viennent en consultation alors qu’ils sont d’ores-et-déjà dans leur phase 3. Le motif de consultation n’est pas le directement le stress mais plus un des troubles sus-cités.

Rôle et intérêt de l’ostéopathie dans le stress

Quand on parle d’ostéopathie, plusieurs techniques peuvent être décrites. Vous avez pu lire qu’il existe une multitude de symptômes, vous imaginez donc qu’il existe plusieurs techniques possibles de traitement. Suivant les symptômes, l’ostéopathe choisira la technique qui sera la mieux adaptée.

Dans ce genre de pathologies, l’ostéopathie aura un rôle majeur quant au rééquilibrage du système végétatif. Ce dernier étant en grande partie responsable des réactions au stress.

Quelques techniques :

  • crânio-sacrée : cette technique douce permettra un rééquilibrage de la tête au bas du dos. Les tensions accumulées seront alors dissipées et la première phase du stress également. Elle jouera également un rôle sur le SN sympathique.
  • Tissulaire et respiratoire : avec un travail en particulier au niveau du diaphragme
  • Au niveau viscéral, l’ostéopathe aura aussi son rôle à jouer. L’éviction des tensions, la mobilité abdominale retrouvée, et les douleurs disparues, seront autant de bienfaits.
  • En structurel, les articulations et les structures avoisinantes seront soulagées. Que ce soit un blocage mécanique ou une zone de tension accrue, les techniques structurelles donneront un bienfait immédiat au patient.

Au final, l’ensemble de ces techniques pourra être utilisé. Chacune avec ses attributs et ses bienfaits, les techniques ostéopathiques sauront vous séduire et vous sortir de cette mauvaise passe.

 

 

Au final, et même si l’ostéopathie peut être un recours évident lors de phase de stress, il va de soi que plus vous consultez précocement plus votre guérison sera optimale et rapide. Dorénavant vous savez reconnaître les différentes phases du stress alors n’hésitez plus, surveillez ces signes et allez consulter.

 

Fini le stress grâce à l’ostéopathie !
4.3 (86.67%) 15 votes
Partager l'articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Laisser un commentaire


Solustéo | 78 articles publiés


Espace praticien