SOLUSTEO
Solustéo, le blog participatif de l'ostéopathie

Crise de foie : les symptômes et les traitements

1 janvier 2019 | 0 commentaire | Damien Grison
crise_de_foie
Partager l'articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Les repas de fêtes ont été particulièrement riches et arrosés. Vous vous êtes resservis allègrement et vous plaignez dorénavant d’une crise de foie? Rassurez-vous, votre foie n’y est pour rien. D’ailleurs, aucune expression similaire n’existe dans d’autres langues. Néanmoins, la  crise de foie, plus souvent appelée « indigestion », peut se traduire par une panoplie de symptômes inconfortables…

Le foie

Votre foie est un organe rouge brun et ferme. Il s’agit de la plus volumineuse glande de votre corps. Il assure de très nombreuses fonctions biologiques. Votre foie est l’organe le plus volumineux de votre organisme avec environ 1,5 kg sur la balance, dont 800 à 900 grammes de sang à l’intérieur. Votre foie possède 3 fonctions majeures :

  • le stockage : il reçoit une grande partie du sang provenant du système digestif. Il peut donc stocker nombre de nutriments apportés par la digestion, afin de les transformer. En participant au métabolisme des glucides, par exemple, il peut les transformer en glycogène (qu’il pourra stocker) afin de libérer progressivement du glucose dans le sang. Il stocke également plusieurs vitamines (A, D, K, E)
  • l’épuration : c’est l’usine de recyclage de votre corps. Il détoxifie le corps en métabolisant l’alcool, par exemple…
  • la synthèse : il va synthétiser à la foie la bile; mais également des protèines que l’on retrouve lors de la coagulation du sang (évitant ainsi des hémorragies).

En ce sens, il est un organe vital pour votre organisme.

Néanmoins, il vous est déjà arrivé de dire que vous faisiez une « crise de foie ». Cette expression, pourtant utilisée à tort, parle d’elle-même. En effet, à la suite d’un repas à rallonge, d’apéros massifs ou d’excès en tout genre (tabac, caféine…) vous semblez avoir mal au foie. Ne vous inquiétez pas, votre foie n’est touché qu’en cas de maladie plus grave (hépatite…). En réalité ce sont vos voies biliaires et vos intestins qui vous envoient des signaux d’alerte.

Cependant, il peut arriver également que votre foie soit congestionné; surtout durant ces périodes de fête.

Les symptômes d’une  » crise de foie « 

Parmi les symptômes les plus communément retrouvés :

  • les brûlures d’estomac accompagnées de remontées acides (goût acide dans la bouche)
  • les douleurs abdominales
  • le ballonnement comme la sensation d’avoir trop mangé
  • des nausées, voire des vomissements
  • La douleur du côté du foie et de la vésicule biliaire (en haut à droite de l’abdomen) n’est pas due au foie mais à la vésicule biliaire.
  • De même, la bouche est pâteuse avec une sensation de soif.
  • en plus des signes digestifs, la plainte porte sur les céphalées (mal de tête, mal de crâne…).

Les traitements

Premièrement, la prise en charge est classique, à savoir :

  • la diète afin que les choses reviennent à la normale
  • l’éventuelle prise de médicaments favorisant la digestion
  • l’hydratation, dans la mesure où les vomissements le permettent
  • le traitement classique de la migraine

Par ailleurs, si ces traitements ne suffisent pas ou si vous souhaitez opter pour une autre technique, l’ostéopathie peut vous venir en aide.

L’ostéopathie au secours de la crise de foie

Afin de venir traiter votre foie, l’ostéopathe aura recours à des techniques viscérales, dont vous trouverez les tenants et les aboutissants ici.

Avant de débuter, l’ostéopathe va démarrer par un phase dite « d’écoute ». Cela permet de tester premièrement votre peau (cf notre article à ce sujet) ainsi que les axes et amplitudes des viscères. Et oui, vos viscères bougent; et en particulier votre foie qui est en perpétuel mouvement. A ce moment là, la main de l’ostéopathe n’est pas dure et investigatrice, elle est douce, légère et passive.

Cette phase va permettre à votre thérapeute de recueillir des informations sur les restrictions de mobilité du viscère.

Pour en revenir à votre séance, l’ostéopathe va enfin pouvoir agir et améliorer le fonctionnement de votre foie. Pour atteindre cela il utilisera des méthodes telles que :

  • Le drainage
  • la sidération
  • l’allongement tissulaire
  • ainsi que toutes les autres techniques plus communes.

Comment prévenir une éventuelle crise de foie

Il est très important de « nettoyer » régulièrement votre foie. De même, consommer des aliments qui contribuent à maintenir en excellent état de fonctionnement cet organe est indispensable. Rappelons qu’il permet d’éliminer les toxines de notre organisme, de stocker les vitamines et de synthétiser des protéines…ce n’est quand même pas rien. Alors économisons-le et traitons-le avec respect…

Voici une liste d’aliments permettant d’en prendre soin :

  1. L’ail : composé d’une grande quantité d’allicine et de sélénium, il s’avère particulièrement efficace pour nettoyer le foie.
  2. Le pamplemousse est un fruit riche en vitamine C et antioxydants. Il augmentela capacité naturelle du foie à éliminer les toxines.
  3. Le thé vert contenant des catéchines qui participent à l’amélioration des fonctions hépatiques.
  4. Les légumes verts.
  5. Les carottes et betteraves, deux aliments contenant une grande quantité de flavonoïdes et de bêta-carotènes, permettant ainsi d’accélérer les fonctions hépatiques.
  6. Les avocats aident le corps à produire une substance appelée le glutathion, indispensable à l’élimination des toxines.
  7. Les pommes facilitant le travail de nettoyage du foie.
  8. Le riz complet, le blé complet…
  9. Les citrons encore ces agrumes sont riches en vitamine C, à l’instar du pamplemousse.

Cette liste est, bien entendu, non exhaustive et nous serions extrêmement intéressés et ravis de pouvoir échanger et partager avec vous à ce sujet.

Crise de foie : les symptômes et les traitements
5 (100%) 1 vote
Partager l'articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Laisser un commentaire


Damien Grison | 89 articles publiés


Espace praticien